logo Japanfestival Maintenon-Pierres

Vous
souhaitez
devenir
bénévole ?

Le festival est à la recherche de bénévoles
Je m'inscris

Festival des arts martiaux & Salon du Japon

FNAG

naginata

On associe souvent fortement les samouraïs à leurs katanas, mais le sabre n’était pas la seule arme à la disposition des guerriers japonais. Une lame lourde et puissante prolongée d’une hampe composait une hallebarde redoutable destinée à couper le jarret des chevaux ou à s’imposer sur un champ de bataille : la Naginata.

     Devenue discipline à part entière de l’escrime japonaise à l’instar du kendo, le Naginata se pratique aujourd’hui avec et sans armure partout dans le monde, par des hommes et des femmes de tous âges.

  

       Le Tendo Ryu, quant à lui, propose une pratique de la Naginata plus codifiée sous forme de katas, en la confrontant au sabre et à d’autres armes traditionnelles nippones. Son histoire est très ancienne. On dit qu’il y a plus de 400 ans, après une période d’entraînement très dure dans une montagne, a surgi devant Saito Hogan Denkibo (1550- 1587) un des meilleurs élèves de Tsukahara Bokuden (1489-1571), un vieil homme en blanc et aux cheveux blancs, et qu’après leur combat, Saito Hogan Denkibo a perfectionné toutes les techniques de l’école « Tendo ». Cette école a été d’abord appelée « Ten Ryu » (école du ciel) c’est-à-dire qu’elle était née grâce au ciel, mais plus tard on l’a renommée « Tendo Ryu » (école du chemin vers le ciel). Elle comporte 239 katas, techniques de combats (katas) au sabre contre une arme différente (sabre court, long, poignard, bâton…) dont 138 sont associées à la Naginata.